Soutenez l'excellence dans les
soins cliniques, la recherche et l'éducation

Fonds humanitaire Monica Thibaudier-Ness



Aider les jeunes patients atteints du sarcome

Les jeunes patients atteints d’un sarcome peuvent faire face à de nombreuses difficultés, qui s’ajoutent aux problèmes physiques liés à cette forme de cancer. En effet, ils doivent lutter pour franchir des étapes importantes de leur développement, comme terminer leurs études, mener la carrière de leurs rêves et vivre de manière indépendante; l’un des effets secondaires de leur maladie est souvent de les placer dans une situation financière précaire.

Le fonds humanitaire du sarcome Monica-Thibaudier-Ness (le Fonds) de la Fondation du cancer des Cèdres a été créé dans le but de faciliter la vie de jeunes patients, entre 18 et 39 ans, atteints d’un sarcome; ce fonds peut également aider, au cas par cas, des personnes n’appartenant pas à cette fourchette d’âge.

Grâce à l’aide humanitaire qu’il offre, le Fonds minimise les conséquences négatives liées aux difficultés financières, tout en réduisant le stress associé à la satisfaction des besoins essentiels (logement, nourriture, services publics, transport, etc.). Des travailleurs sociaux spécialisés en oncologie évaluent les besoins des patients et agissent à titre d’intermédiaires entre le Département d’oncologie et la Fondation du cancer des Cèdres, de manière à ce que les bénéficiaires aient accès à l’aide financière dont ils ont besoin.

En contribuant au Fonds, non seulement les donateurs apportent-ils un soutien financier à des personnes dans le besoin, mais ils sont également une source de joie et d’espoir pour elles, en leur rappelant que la maladie ne doit pas constituer un frein à leurs aspirations.
 

Jusqu'à ce qu'elle soit malade, Monica Thibaudier-Ness était une athlète exceptionnelle et une excellente étudiante. C'était une amie sincère et le bonheur de ses parents.  Entre ses derniers examens du Bac et le début de ses études de maîtrise, Monica se retrouva privée de l'usage du bras droit à l'automne 2010 et fut diagnostiquée d'un sarcome de Ewing en février 2011.  Elle avait 23 ans.  Lors de ce diagnostique, Monica avait déjà subi deux opérations majeures au cou et dans la colonne vertébrale qui affectaient sa mobilité, ses activités et sa vie en général.

Monica releva immédiatement le défi et d'emblée fut déterminée à se battre contre le sarcome. 

Elle suivit avec courage le conseil de ses médecins en passant à travers 14 sessions de chimiothérapie et 30 séances de radiothérapie de mars 2011 à février 2012.  Durant ces mois de traitement, Monica s'efforça de continuer à travailler et de demeurer active malgré un protocole sévère agressant son système dans son entier et des vagues d'angoisse répétées ébranlant sa confiance et son courage.  En mai 2012, elle se sut en rémission et se mit à revivre avec une énergie redoublée. 

En août 2012, en dépit de tous ses efforts à la reprise de ses projets de retourner à l'école et de garder un emploi, la maladie réapparut de façon plus sournoise.  Monica se plia de nouveau aux exigeants protocoles, aux traitements expérimentaux, à plus de radiothérapie et encore de la chimio.  Par deux fois, Monica dut abandonner des emplois qu'elle chérissait à cause de la maladie et des horaires irréguliers que les traitements lui imposaient. 
 
Pourtant, jamais Monica ne se laissa abattre par tous ces mois de thérapie qui avait fait de sa vie un véritable cauchemar. Isolée par la maladie et un revenu médiocre, elle préserva l'espoir de vivre sa vie de façon indépendante, d'avoir un emploi qui lui plaise, d'être avec ses amis. Tout ce qu'elle voulait était de rester elle-même et d'avoir une vie normale.  

Monica continua de cultiver ses rêves.  Parce que ses opérations et ses traitements lui avaient imposer d'avoir une vie moins sportive et académique, elle se concentra sur son talent d'écrivain et de graphiste.  Elle profita que son bras droit avait repris des forces pour développer ses talents artistiques.  En l'espace de quelques mois, Monica produisit une série de portraits,  devint une commentatrice assidue en pop-culture dans ses blogs et sur Instagram, se fit plus présente sur Facebook pour donner son appui à ceux qui pouvaient en profiter.  Par ce biais, elle réussit à toucher la vie d'une multitude de gens, se faisant mentor pour des amis atteints du cancer ou partageant son humour avec tous ceux qu'elle côtoyait et qu'elle aimait, y compris médecins et infirmières bien sûr. Jusqu'au bout  Monica demeura fidèle à elle-même et ses croyances, généreuse, dévouée, reconnaissante, respectueuse et merveilleusement spirituelle et drôle.  

Malgré ses efforts à rester active, Monica gagna à peine assez pour se prendre en charge et fut très touchée par le soutien financier qu'elle reçut du Fond humanitaire Wilfrid Howick Humanitarian de la Fondation Cedars du Cancer.   

En l'honneur de cette remarquable jeune femme qui a su inspirer et veiller sur tous ceux qui l'approchaient et qui savait les rassembler avec son amour de la vie, nous vous remercions pour votre générosité en donnant au Fonds humanitaire du sarcome Monica Thibaudier-Ness.  

Vos dons seront distribués équitablement parmi les jeunes patients du sarcome pour alléger leur détresse financière et leur permettre de vivre une vie normale.

Partager
© Fondation du cancer des Cèdres
1310, avenue Greene, Suite 520, Westmount, Québec H3Z 2B2
Téléphone: (514) 656-6662   Fax: (514) 303-1288
Courriel: adresse de courriel  No. ARC 10520-2501-RR-0001 
Avertissement | Protection de la confidentialité

Connexion